Faire bouillir de l’eau pure dans la bouilloire. Verser 1 cuillère à café pleine de thé noir dans la boule à thé de la théière. Ou bien compter une petite cuillère par personne plus une pour le pot si on utilise une passoire à thé. Verser l’eau bouillante dans la théière.

Au bout de trois minutes, verser le thé dans des verres à thé ou des tasses. Présenter avec des rondelles de citron dans une soucoupe et des morceaux de sucre à croquer en buvant.

Ou bien accompagner de confiture de framboise, ou de cerises blanches.  On peut également verser un nuage de lait dans la tasse, sur du thé sucré avec un ou deux sucres.

Thé vert : le boire nature ou agrémenté de feuilles de menthes. Avec ou sans sucre.

Quand on n’utilise pas une théière pendant longtemps, mettre un morceau de sucre à l’intérieur. Elle gardera un bon goût. La théière est réservée au thé.

Compresses pour les yeux/Méménon : pour dégonfler les paupières et reposer les yeux, tremper des rondelles de coton dans une tasse de thé, les égoutter. Puis s’allonger et poser les cotons imprégnés de thé sur les yeux fermés. Rester tranquille 15 min.

“hak nisht ka tchaynik : ne me tape pas sur la théière, ne me prends pas la tête”. Une de ses expressions favorites.

Dans les réunions publiques, les réunions politiques, le président de séance avait coutume de taper sur la théière en métal avec un couteau ou une cuillère pour imposer le silence, spécialement aux orateurs trop prolixes.